Le français est mal enseigné au Congo

Nos élèves ne sont pas de francophones. Je veux dire qu’ils ne parlent pas français dans leur vie de chaque jour. Si l’on veut qu’ils apprennent le français, il faut donc adopter

Tanga na Lingala 

une approche Français Langue étrangère. En insistant d’abord sur l’écoute, le dire, la lecture, la compréhension du discours, avant de se lancer dans les règles de la grammaire.

L’approche traditionnelle pratiquée au Congo est celle-ci : dès la deuxième année, on s’investit dans l’orthographe correcte et les élèves passent des heures à apprendre des sons complexes. En 3ème année primaire, on entame déjà la grammaire.

Toutes les leçons, y compris celle de français, se donnent en français. L’instituteur (trice) parle pendant 5heures en français. Les élèves décrochent.
Ce n’est pas parce que les élèves suivent les enseignements en français qu’ils améliorent leur connaissance du français. Ce n’est pas non plus puisque l’élève reste longtemps écouter quelqu’un parler des choses qu’il n’a jamais entendu, dans une langue qu’il ne connait pas que l’on parviendrait à l’appropriation de cette langue et de savoir.

Cette approche didactique qui est appliquée jusqu’aujourd’hui dans les écoles congolaises montrent ses limites. Le taux de décrochage scolaire est l’un de plus élevé au monde, non pas seulement à cause de manque de moyens financiers mais aussi à cause de la langue d’enseignement. Très peu de personnes parviennent à la maîtrise du français, pourtant la langue d’enseignement et ce taux est encore plus faible en matière d’appropriation du savoir.

Il est temps d’y remédier.

3 réflexions au sujet de « Le français est mal enseigné au Congo »

  1. en touts les enseigments sont toujours mal donné,pourquoi?parcesque de 3,4 jusqu’en 6ème primaire il nous faut avoir une grande connaissance surtout en histoire;de notre coutûme,ethnie,clan,traduition,territoire,province,puis pays,alors aujourd’hui toutes ces choses très importantes sont piétinée,seulement les histoires de l’amerique,egypte etc…que touts congolaiss n’auront la chance d’y resider pour du bon,SECONDAIRE;en3’à 6éme les cas les plus remarqué aux éleves qui ont fait le LATIN PHILO,seulement les histoires romaines qu’ils maitrisé comme si ils y étaient dans les temps,mais pose eux de questions sur son histoire?,dont chacun ne sera ni à mesure de parler correctement ni comprendre facilement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *