La phrase en Lingala – Lisakola

Nous pouvons dire en résumé que nous avons trois types de phrases en Lingala : la phrase affirmative, la phrase négative et la phrase intérrogtave.  voyons cela dans les détails :

Na mokuse tokoki koloba ete tozali na ndenge misato ya masakola na Lingala : Lisakola ya bondimi, lisakola ya boboyi pe lisakola ya motuna.

Totala moko moko :

Lisakola ya bondimi (La phrase affirmative) :

Mamá alámbí mbísi.       Maman a préparé du poisson.

Jean asómbákí sapáto.  Jean a acheté des chaussures.

Jenny azalaka na Kananga.          Jenny habite à Kananga.

Nazalí na ndáko.              Je suis à la maison.

Mopepe ebúkí nzeté.    Le vent a renversé l’arbre.

Mamá amemí mwána.  Maman porte l’enfant.

 

Lisakola ya bobóyi (la Phrase négative)

 

Mamá alámbí mbísi té. Maman n’a pas préparé du poisson.

Jean asómbákí sapáto té.             Jean n’a pas acheté de chaussures.

Jenny azalaka na Kananga té.     Jenny n’habite pas à Kananga.

Nazalí na ndáko té.         Je ne suis pas à la maison.

Mopepe ebúkí nzeté té.               Le vent n’a pas renversé l’arbre.

Mamá amemí mwána té.             Maman ne porte pas l’enfant.

 

Lisakola motúná (La phrase interrogative)

 

Nazalí wápi ?

Où suis-je ?

 

Mopepe ebúkí nzeté ?

Le vent a-t-il renversé l’arbre ?

 

Mamá amemí mwána níni ?

Maman porte quel enfant ?

 

Lisakola ya bondimi  (la phrase affirmative)

 

Mamá alámbí mbísi.

Maman a préparé du poisson.

 

Jean asómbákí sapáto.

Jean a acheté des chaussures.

 

Jenny azalaka na Kananga.

Jenny habite à Kananga.

 

Nazalí na ndáko.

Je suis à la maison.

 

Mopepe ebúkí nzeté.

Le vent a renversé l’arbre.

 

Mamá amemí mwána.

Maman porte l’enfant.

 

Lisakola ya bobóyi (la Phrase négative)

 

Mamá alámbí mbísi té.

Maman n’a pas préparé du poisson.

 

Jean asómbákí sapáto té.

Jean n’a pas acheté de chaussures.

 

Jenny azalaka na Kananga té.

Jenny n’habite pas à Kananga.

 

Nazalí na ndáko té.

Je ne suis pas à la maison.

 

Mopepe ebúkí nzeté té.

Le vent n’a pas renversé l’arbre.

 

Mamá amemí mwána té.

Maman ne porte pas l’enfant.

 

Lisakola motúná (la phrase interrogative)

 

Nazalí wápi ?

Où suis-je ?

 

Mopepe ebúkí nzeté ?

Le vent a-t-il renversé l’arbre ?

 

Mamá amemí mwána níni ?

Maman porte quel enfant ?

 

aller à la leçon précédente

aller à la leçon suivante

Une réflexion au sujet de « La phrase en Lingala – Lisakola »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *