Comment dit-on prier en lingala?

On m’a posé cette question :

Bonsoir papa Bienvenu. Je voudrais savoir comment dit-on prier en lingala ? Est-ce le même sens ou signification que prier comme chez les chrétiens ?

À mon avis, il ne s’agit donc pas d’une même relation avec l’être suprême. La religion traditionnelle utilise le concept de « kosaka » tandis que les chrétiens utilisent « kosambela » ou « kobondela ».

Dans l’approche traditionnelle africaine, en lingala on utilise plutôt le terme : kosaka.

ko-sak-a : invoquer. Celui qui est dans la pratique spirituelle ancestrale invoque. Il demande de l’énergie pour faire face à ce qui lui arrive ou pour célébrer ce qui lui arrive.

Si on aborde le sujet dans la conception chrétienne, « prier » se traduit en lingala par deux termes : kosambela et kobondela.

1.Kosámbela (vient de kosámba : plaider son cas devant un juge).
ko-sámb-el-a : plaider pour quelqu’un ou pour quelque chose. Kosambela chez les chrétiens signifie : l’homme fautif s’adresse au Dieu-Juge (mosambisi) pour qu’il tranche en sa faveur.

2. Kobóndela: (vient de kobóndo : consoler, )
ko-bónd-el-a : consoler pour, supplier. Kobondela chez les chrétiens signifie : l’homme dépourvu (qui n’a rien) supplie Dieu qui a tout (mopesi na manso) de lui donner même une infime partie pour sa survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *