1.6. Examen – Momekano

1.6. Examen – Momekano

L’examen du cours langues nationales congolaises est un exercice d’appropriation des savoirs enseignés au cours et qui sont résumés dans ce syllabus. Il s’agira non pas de mémoriser mes enseignements et de venir me reciter ce qui est dans mon syllabus. Il s’agira plutôt de produire une dissertation sur un sujet donné en se servant des balises théoriques expliquées au cours. Pa exemple, je ne demanderai pas la définition théorique de la description ou de l’argumentation mais plutôt produire dans un texte ou lors d’un discours oral une description ou une argumentation donnée. Voici les types de questions auxquelles l’étudiant(e) est appelé(e) à répondre.

Continuer la lecture de 1.6. Examen – Momekano

1.4. Finalité – Bolandelami

1.4. Finalité – Bolandelami

La finalité de ce cours est d’amener l’étudiant à avoir l’estime de soi et une intime conviction qu’il est capable, en interrogeant son cerveau, de pouvoir trouver et proposer des solutions aux problèmes qui se posent dans son pays la République Démocratique du Congo et dans la communauté universelle des traducteurs-interprètes.

Continuer la lecture de 1.4. Finalité – Bolandelami

1.2. Philosophie de l’expression – Ekaniseli ya elobameli

1.2. Philosophie de l’expression – Ekaniseli ya elobameli

Dans ce cours, j’amène les étudiants à adopter une philosophie de l’expression et de la conception afin de produire un discours cohérent et circonstancié. Le traducteur étant un messager, il est dans son intérêt de développer les compétences lui permettant de transporter le message et de l’acheminer à bon port avec les moins d’altérations possibles.

Continuer la lecture de 1.2. Philosophie de l’expression – Ekaniseli ya elobameli

1.1. Objet – Liyekolami

Le cours d’Expression orale et Ecrite a pour objet le développement de la capacité à écouter et à lire un texte avec attention de manière non seulement à comprendre ce qui est dit globalement mais d’en saisir les nuances. Cette aptitude n’est pas liée à une langue donnée mais elle est transversale, quelle que soit la langue d’intérêt pour le traducteur.

Continuer la lecture de 1.1. Objet – Liyekolami